Quand la littérature Jeunesse devient un soutien pour les parents

19 septembre 2022

Décidément on ne m’arrête plus🙊! Dans ce nouvel article, j’ai choisi de vous divulguer quelques recommandations d’ouvrages Jeunesse📚 pour aider au mieux nos chers bout’choux dans la gestion de leurs peurs et/ou émotions. Pour vous resituer les choses, cela fait plusieurs mois maintenant que Diane connaît des épisodes d’angoisses 😨liés à X ou Y facteurs et ce, surtout au moment du coucher💤.

Certaines craintes sont propres à son âge (5 ans déjà) comme la peur du noir alors que d’autres font écho à l’actualité 📰(la guerre en Ukraine ⚔, la pandémie de COVID-19🧫 ou encore le dérèglement climatique🌩). En guise d’appui lors de mes explications💬, j’ai pu compter sur des livres proposés notamment par les éditions Usborne qui sont à la fois attrayants, concis, adaptés à son jeune âge & abordables en terme de tarif.

Dans cet article je vais revenir en détails sur plusieurs ouvrages 📖qui ont retenus mon attention pour aborder certains sujets parfois pas évident à traiter avec un enfant en bas âge. En complément de cette sélection, je vous invite à visualiser 🧐un précédent post rédigé en Septembre 2021 où j’évoquais l’ensemble de mes collections coup de cœur pour les enfants dans la tranche d’âge 3-5 ans.

différentes PISTES POUR AIDER VOTRE ENFANT

APPORTER UNE EXPLICATION SIMPLE & adaptée

Il existe plusieurs façons d’aborder les choses avec votre enfant. La première étant la plus simple à savoir expliquer de façon succincte avec du vocabulaire adapté chaque thème. La communication est la clef! Toutefois n’oubliez pas que vous avez affaire à un enfant ainsi vous devez adapter votre discours au plus simple.

À cela je vous recommande d’associer des mises en situation imagées 📖via des ouvrages pour kids.

Par exemple pour expliquer l’impatience/la colère😡, associez cette émotion à la couleur rouge et/ou à des nuages noires🌩 qui s’installent sur le corps. Puis demandez à votre bout’chou de respirer plusieurs fois en insistant sur l’expiration lente afin que les nuages ☁disparaissent emportés par le vent🌬.

La collection appelée “Les émotions de Gaston” de l’éditeur Hachette reprend ce principe de mises en situation avec exercice de sophrologie. Elle est tout à fait adaptée aux enfants en Maternelle 🏫avec en personnage principal, une licorne dont la crinière change de couleur en fonction de son humeur. L’objectif étant que Gaston, la licorne ait sa crinière aux couleurs de l’arc-en-ciel 🌈la majorité du temps pour que l’ensemble des émotions soient en harmonie👌.

appréhender ses craintes pour les discréditer

La seconde méthode est d’apprendre à affronter ses craintes. Les peurs se manifestent souvent au moment du coucher ⛺surtout si votre bambin a tendance à faire des cauchemars. Vers 4-6 ans l’imaginaire de l’enfant fonctionne à plein régime. Ainsi lorsque votre bout’chou vous dit “Y’a des monstres sous mon lit” en réalité, les méchants sont liés aux émotions réprimées dans la journée.

Vous pouvez également lui demander de dessiner la créature et la faire interagir avec elle. C’est un moyen d’apprivoiser la bête, et par extension, l’émotion. Enfin, pour le rassurer, fabriquez avec lui un petit «spray à monstre», qu’il pourra mettre sous son oreiller et qui lui permettra de se défendre la nuit. Ces astuces permettent de lui donner du pouvoir 🦸‍♀️.

L’ouvrage “Je n’ai pas (très) peur toute seule” de la collection «Histoires pour grandir» des éditions Usborne vaut le détour. Pépette l’apprécie beaucoup car l’histoire aborde avec poésie & sensibilité un sujet qui lui parle à savoir la peur de l’abandon & de la solitude. Au fur et à mesure des pages, on découvre des mises en situation où l’enfant peut facilement s’identifier puis une piste de résolution basée sur les liens familiaux.

Pour ma part je suis allée assez loin puisque j’ai acheté de la sauge blanche 🪔que j’ai allumé dans sa chambre en sa présence. Je lui ai expliqué qu’avec cette fumée, je purifiais sa chambre et que les monstres ne pourraient plus revenir.

Aider l’enfant à affronter ses peurs

(Tirées de l’ouvrage Les cahiers Filliozat, mes peurs, amies ou ennemies ?)

  • Donnez-lui des ressources comme par exemple une pierre magique et/ou le spray anti-monstres pour qu’il puisse se confronter progressivement à ses craintes par lui-même
  • Rassurez-le par votre regard et n’hésitez pas à le prendre dans vos bras
  • Demandez-lui de mesurer son degré de peur entre 1 et 10 et manifestez une empathie à la hauteur de sa réponse, ni trop importante ni trop faible

S’il vous raconte son mauvais rêve et/ou ses angoisses👻, aidez-le à transformer la partie effrayante du cauchemar/de la peur en quelque chose de drôle/positif où par exemple il triomphera. Diane m’a indiqué avoir peur des monstres👾, c’est pourquoi je lui ai demandé de les transformer en un être rigolo ou du moins qu’elle apprécie😻. Et oui un monstre avec une tête de chaton trop mignon cela fait tout de suite moins peur!

C’est un peu le même principe que lors du cours de Défense contre les forces du Mal 🧙où le professeur Lupin invite ses élèves à vaincre un épouvantard en le ridiculisant. Ainsi Ron qui a peur des araignées🕷 en imagine une avec des patins à roulettes à l’extrémité de ses pattes tandis que Neville qui craint le professeur Rogue, imagine ce dernier vêtu des vêtements de sa grand-mère👗👜 (extrait vidéo📽 ci-dessous).

Cette scène est présente dans le 3ème film des aventures du célèbre sorcier Harry Potter⚡🔮, imaginé par J-K Rowling. Je vous recommande vivement ce long-métrage intitulé Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban qui fait parti de mes préféré d’un point de vu réalisation. En effet l’histoire est moins enfantine, l’intrigue plus captivante avec la découverte de nouvelles créatures magiques.

Parler pour extérioriser ses peurs/émotions

Comme pour les adultes, verbaliser ses craintes permet de s’alléger d’un poids afin d’apaiser ses peurs.

Depuis peu, Diane me dit lorsqu’elle est triste. Au début cela m’étonnait d’entendre ce mot sortir de sa bouche mais maintenant j’arrive à lui apporter mon soutien et à dédramatiser les évènements qui sont souvent liés à des au revoir.

La gamme « Les émotions de Moune » de l’éditeur Magnard Jeunesse est une collection utile qui permettra aux enfants d’apprendre à repérer ses émotions dès le plus jeune âge puis à découvrir comment les accueillir et ce, à travers deux histoires simples & engageantes . Chaque histoire est suivie d’un jeu de relaxation proposant de petits gestes simples illustrant chaque émotion.

SAVOIR INTERPRÉTER LES SIGNES des enfants

Il arrive parfois que l’enfant ne soit pas très loquace ainsi il vous faudra faire preuve d’une grande observation 🧐. En effet les comportements sont des éléments de communication qu’il est important d’étudier en détails.

Le bambin qui ne veut pas se confier a peut être honte et/ou peur de notre réaction et/d’une punition par exemple. Aussi il est peut être trop en colère et/ou trop triste pour pouvoir parler. Il a peut-être besoin d’un câlin, d’une présence non jugeante, d’une personne auprès de qui il pourra pleurer 😭, de solitude, de temps pour libérer son énergie de colère avant de pouvoir réfléchir…

La collection nommée « Les petites histoires Filliozat » des éditions Nathan a été élaboré par Virginie Limousin, thérapeute & psychopraticienne pour kids afin de décrypter les situations du quotidien, mieux communiquer et évoluer ensemble. Ses ouvrages sont à la fois à destination des parents et des enfants dès 4 ans.

CURIOSITé naturelle de l’enfant

parler DES SUJETS DÉLICATS

Lorsque votre enfant arrive à l’école Maternelle🏫 il est fort probable que des interrogations dérangeantes surviennent. À cet âge-là, ils sont à même de comprendre pas mal de choses c’est pourquoi il est important d’en parler 💭! Surtout ne partez pas du principe que si votre bambin ne verbalise pas c’est qu’il ne comprend pas car bien au contraire ⚠ les non-dits des adultes auront plus de conséquences sur vos enfants.

Ainsi pour évoquer la maladie/la mort🩺👼, insistez bien sur le fait que l’enfant n’est en rien responsable. Indiquez-lui les changements que cela va entraîner. Vous pouvez lui donner quelques détails sur les symptômes & traitements. Enfin et surtout ne cachez pas vos émotions🥺.

La collection « Mine de Rien » de l’illustre pédiatre Catherine Dolto distribuée par l’éditeur Gallimard Jeunesse est un excellent appui pour évoquer certaines questions qui peuvent survenir dans la vie de nos bout’choux (séparation des parents, hospitalisation, COVID-19, décès etc.).

C’est un thème que j’ai déjà évoqué avec ma fille pour parler de mon papa🕊, décédé en 2015. Elle ne l’a malheureusement pas connue mais sait tout à fait reconnaître son visage en photo 🖼puisque pour lui en parler je me suis appuyée d’album photos. D’ailleurs à ce sujet, je me suis dernièrement retrouvée dans une situation impromptue lorsque nous sommes allés en famille rendre visite à mes grands-parents Paternelles et que ma fille a lancé “Regardes Maman, c’est ton Papa!“. Ma grand-mère fût étonnée de sa spontanéité.

5 maladresses à éviter en tant que parent

(Tirées de l’ouvrage Les cahiers Filliozat, mes peurs, amies ou ennemies ?)

  • Exposer de force l’enfant à sa peur : Inutile d’ajouter un traumatisme supplémentaire
  • Surprotéger : Cela confirme à l’enfant son impuissance et ne fera que retarder la prise de parole nécessaire
  • Rassurer : Par des mots qui ne sont pas ceux de l’enfant
  • Minimiser : L’enfant se croit alors “trop sensible” et se dévalorise
  • Exagérer : Dire «Ma pauvre petite, c’est terrible» face à une angoisse qui n’est pas insurmontable est contre-productif. L’enfant n’est pas dupe et il risque de se sentir déconsidéré

J’espère que ce post aura pu vous aider d’une quelconque façon ou du moins vous donner des idées d’ouvrages à acheter pour vos enfants afin de traiter au mieux certains sujets. N’hésitez pas à votre tour à partager en commentaires vos conseils 💬

Qui suis-je?

Qui suis-je?

Claire, 33 ans

Blogueuse & Maman aimant vous partager mes découvertes, mes humeurs, mes bons plans en toute honnêteté

Je suis aussi sociable

Derniers articles

Archives

S’inscrire

S'abonner pour recevoir par mails les nouveaux articles
Loading
×